Les gays vus par le septième art!!
Romance, Comédie, Fantastique, Drame, Aventure, Horreur, Fiction... et Queer!

mercredi, décembre 05, 2007

Comme des voleurs (à l’Est)




Date de sortie : 05 Décembre 2007
Réalisé par Lionel Baier
Avec Lionel Baier, Natacha Koutchoumov, Alicja Bachleda-Curus
Film suisse.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 52min.
Année de production : 2006
Distribué par Epicentre Films




Un couple s'enfonce dans la nuit au volant d'une voiture "empruntée" à la Radio Suisse, comme des voleurs. C'est Lucie et son frère Lionel, enfants d'un pasteur vaudois, et potentiellement descendants directs d'une famille polonaise. Mais rien n'est moins sûr. Ce qui est sûr, c'est la course-poursuite en Slovaquie, les usines désaffectées de Silésie, la voiture volée, le mariage blanc, l'étudiant de Cracovie, les faux passeports, les vrais ennuis, la route pour Varsovie, l'aventure, enfin. Et quelque part en Pologne un cheval qui se noie, nuit après nuit.

>> Site officiel

20 Comments:

Anonymous CinephileXX said...

Petit road-movie plein de fraîcheur et de charme. La première partie serait peut-être un petit peu trop longue mais une fois que les personnages sont posés, nous sommes enfin prêts à une aventure pour les pays de l'Est. C'est vraiment très original et nouveau. Les comédiens sont très expressifs et la relation frère/soeur et très touchante. Beaucoup d'émotions pour ce petit film, comme quoi avec un tout petit budget on peut faire de bons films si on a quelque chose à raconter. Pour ce deuxième film, l'essai a bien été transformé.

10:25 PM

 
Anonymous Riverside said...

On peut effectivement détester le parti pris de la mise en scène, le côté improvisation des acteurs. Pour ma part c'est justement ce qui fait l'originalité de ce film plein de fraîcheur et de surprise ... Les acteurs sont formidables et tout particulièrement la comédienne principale que l'on devrait vraiment voir plus souvent sur les écrans français. C'est un film à soutenir ... et dont il faut parler autour de soit.

10:25 PM

 
Anonymous arion92 said...

Film dans lequel on plonge de la premiére à la derniére minute avec le frére et la soeur aussi louffoques et attachants l'un que l'autre. Quelques dialogues d'anthologie comme la définition du "bon " et du "mauvais" coup pour un mec. Une bouffée d'air frais. On attend les autres films de Lionel Baier avec impatience.

10:26 PM

 
Anonymous Junior92 said...

Autofiction, comme le précise son auteur-réalisateur-scénariste et interprète principal Lionel Baier, ce film est complètement jubilatoire. Ça part dans tous les sens, mais mine de rien, le propos suit son bonhomme de chemin... Inversion des situations, des rôles, des sentiments, des nationalités (le Suisse se retrouve Polonais, le mec homo quitte son copain pour se marier, le fils de pasteur se découvre un ancêtre juif, la sœur qui aide les sans-papiers se retrouve elle-même sans papiers, etc.), c'est vraiment une excellente surprise, qui mérite mieux que la distribution minable (2 salles à Paris) dont elle bénéficie.

10:26 PM

 
Anonymous popsong said...

Un film magnifique, sincère et touchant.

10:26 PM

 
Anonymous etiennesuper said...

Très jolie surprise! Il faut vraiment se laisser bercer par ce film: un peu lent certes mais constamment envoutant et plein de surprises. Si le thème du "road movie existentiel" n'est pas vraiment original, la manière de le traiter l'est complètement. Bravo aux comédiens très naturels qui savent nous transmettre des émotions contradictoires avec beaucoup de pudeur. Ce n'est jamais surjoué: c'est frais et grave à la fois... Foncez vite: le film a une distribution super limitée, seul le bouche à oreilles pourra le sauver!

10:26 PM

 
Anonymous ffred said...

Voilà un film suisse à découvrir, ô combien intéressant, mais qui risque de ne pas trouver son public à la vue de sa sortie dans sept salles en France seulement (dont deux à Paris) ! Après un premier film racontant l'histoire d'un jeune gay Garçon stupide en 2005, Comme des voleurs (à l'Est) nous conte l'histoire d'une famille et plus particulièrement celle d'un frère et d'une soeur, avec quand même en toile de fond l'homosexualité du héros, bien que cela ne soit pas le sujet principal du film. Si Lionel (le réalisateur/scénariste/acteur du rôle principal c'est attribué son vrai nom civil) part sur les routes de l'Europe de l'est avec sa soeur sur un coup de tête, c'est plutôt dans une quête identitaire familiale que dans une recherche d'identité personnelle ou sexuelle. Car même si des doutes le taraudent sur ce sujet (en fait à cause de cette quête familiale), ils seront bien vite balayés dès qu'il faudra passer à l'acte avec le sexe opposé ! Les scènes sur ce sujet sont d'ailleurs très drôles, tout comme l'ensemble du film. Plus comédie dramatique, que comédie, on navigue sans cesse entre le drame sous-jacent et le burlesque total. Mais cela ne nuit en rien, bien au contraire, à l'équilibre du film. Le tout est fait sur un ton assez décalé, mais aussi très frais, et même revigorant, alors que sur le papier ce n'était pas gagné. Malgré quelques baisses de régime, on ne s'ennuie pas une seconde et les 1h52mns passent très vite. Beaucoup de scènes sont très franches, natures et tournées de telle façon que l'on a souvent l'impression d'être dans un documentaire. Tous les acteurs étant quasi amateurs, il se dégage une certaine spontanéité et fraîcheur de l'interprétation, sauf peut être de Lionel Baier lui-même qui a parfois plus l'impression de réciter son texte que de jouer. Natacha Koutchoumov est éblouissante et incroyablement juste....suite sur mon blog...

10:27 PM

 
Anonymous oli76 said...

je suis sorti heureux de ce film comète Dialogues pleins d'esprit, rebondissements, quête d'identité, humour (souvent noir) Ce road movie tout en étant frais, léger et décalé pointe le doigt sur certaines questions existentielles et identitaires GENIAL

10:27 PM

 
Anonymous brianpatrick said...

Un film extraordinaire ! Superbement bien interprété ! On ne se lasse pas des images et du voyage. Les relations frère et sœur sont admirablement bien tournées. Très beaux plans photographiques.

10:28 PM

 
Anonymous Brady20 said...

J'ai adoré ce film plein de rythme et de vitalité; ballade dans le bloc de l'est. Retrouver ses racines, quête identitaire ... tout cela pourrait effectivement parraître banal de nos jours mais dans ce film, bourré d'humour, nous sommes comme emporté par une succession d'aventures ... Le réalisateur / comédien, Lionel Baïer y est formidable. Quant à la comédienne Natacha Koutchoumov, elle a la grâce que beaucoup de comédiennes doivent envier; elle capte la lumière et son visage devient lumineux, étincellant. Elle devrait faire plus de films ... dommage pour nous français. Tout au long de ce périple nous y rencontrons d'autres protagonistes tout aussi attirants les uns des autres ... et nous sommes charmés par leur charismes ... Le parti prix filmique, la direction d'acteur ( un peu improvisé ) nous font encore plus pénéter au coeur même de cette histoire. Et surtout, enfin un film où l'homosexualité ne serait pas un problème (ca change de tout ces film torturés ...) et dans lequel notre héros vivrait sa sexualité tout à fait naturellement. D'ailleurs ça nous est compètement égal. Nous avons à faire à un futur grand metteur en scène, une nouvelle vague du cinéma suisse serait-elle en train de naître ?

10:28 PM

 
Anonymous bob2leparisien said...

Je l'ai aimé! Une petite comédie tranquille, des acteurs amateurs et une histoire un peu lourde

10:29 PM

 
Anonymous vizlapool said...

Film sans explosion technique ni incroyable renouveau mais un film qui se regarde avec un regard joyeux. Le réalisateur est en outre incroyable en tant qu'acteur et on apprécie le regard sur les homos. A noter que tous les acteurs ne sont pas des pros.

10:29 PM

 
Anonymous sysou said...

Après un Garçon stupide un peu raté, mais avec la merveilleuse Natacha Koutchoumov, Comme des voleurs se pose comme un bon second film, avec toujours cette merveilleuse actrice. Quelques inégalités cependant, le scénario reste balourd, bien trop long, mais il est rempli d'humour assez jubilatoire, et de personnages haut en couleur. Cette virée à l'est tourne à la farce et ne manque pas de peps.

10:29 PM

 
Anonymous dura_lexxx said...

Road movie sympathique, qui suit les tribulations d'un jeune homme Suisse et de sa soeur décidés à retrouver leur racines polonaises. Lionel Baier se met en scène lui-même dans un exercice d'auto-fiction original, et s'entoure de personnages secondaires attachants (dont l'excellente Natacha Koutchoumov, déjà vue dans Garçon stupide). Dommage que la fin soit ratée.

10:29 PM

 
Anonymous guitouna said...

Lionel Baier a du talent, après un 1er opus original et prometteur, voilà qu'il récidive avec ce film cocasse et réfléchi. Les acteurs sont tous bons, seul petit bémol, le réalisateur acteur est meilleur en metteur en scène, je ne suis pas totalement convaincu pas son jeu manquant d'épaisseur. Visiblement passionné par la musique classique, il nous met en beautée toutes ses images par la musique de Ravel, ce qui fait passer certaine lenteur du film. A voir en attendant le prochain.

10:30 PM

 
Anonymous bergerdeschats said...

Ce journal intime plein d'humour dans lequel le réalisateur se met en scéne peche par son nombrilisme et son manque de rigueur dans la construction du scenario. Accumllant les pistes(un triangle amoureux vite oublié), ce road movie suisse aurait gagné a se recentrer sur le loufoque voyage fraternel.

10:30 PM

 
Anonymous kadya said...

Apres l'autofiction en litterature, voici l'autofiction au cinema. Et le résultat est aussi médiocre. Tout comme le film de Jacques Nolot, "Comme des voleurs" manque tout simplement de cinéma.

10:30 PM

 
Anonymous Guiguichou said...

C'est décousu et incohérent. J'ai tenté de m'accrocher mais je n'y suis pas arriver, j'ai dormi durant toute la dernière moitié du film. L'histoire est tirée par les cheveux mais bon si au moins c'était vraiment bien exploité...même pas. On sourit rarement et on ne comprend pas vraiment où le réalisateur veut vous emmener. Non vraiment je n'ai pas trouvé ça bon.

10:32 PM

 
Anonymous 0123 said...

Un tout petit film. Sympathique, oui, mais tellement amateur. De bonnes intentions. On est tres loin de ce que devrait être le cinéma ( je fais partie de ceux qui pensent encore que ce peut être un art).

10:32 PM

 
Anonymous nicolasbart said...

après " garçon stupide" voila deux garçons et une fille stupides.

10:33 PM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home